Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2009 > Prescription pour le Premier ministre du Canada: S’assurer que la santé mondiale est au centre du sommet de l’ONU sur les changements climatiques - Communiqués de presse

Prescription pour le Premier ministre du Canada: S’assurer que la santé mondiale est au centre du sommet de l’ONU sur les changements climatiques - Communiqués de presse

Ottawa, 1 décembre 2009— Selon les professionnels canadiens de la santé, le Premier ministre du Canada doit prioriser la santé des citoyens de la Terre lors du prochain sommet de l’ONU sur les changements climatiques. Le Premier Ministre Stephen Harper a en effet annoncé la semaine passée qu’il se joindrait aux autres dirigeants mondiaux lors de la rencontre à Copenhague de décembre prochain.

Des mesures pour contrer les changements climatiques sauveront des vies d’après l’Association médicale canadienne, l’Association des infirmières et infirmiers du Canada, et la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada. Ces organisations de premier rang en matière de santé appellent le gouvernement fédéral à répondre à ce défi et à s’engager à réduire les émissions des gaz à effet de serre afin de protéger la santé des populations des conséquences désastreuses dues aux changements climatiques.

« Les médecins canadiens croient fortement que la santé des populations doit être la préoccupation principale lorsque les gouvernements délibèrent sur les politiques publiques, peu importe qu’elles soient domestiques ou étrangères », confie la Dre Anne Doig, présidente de l’Association médicale canadienne. « À Copenhague, le Canada doit agir en tant que leader et adopter une approche coopérative pour agir contre les changements climatiques. »

Les infirmières et infirmiers du Canada soulignent que les actions volontaires faites individuellement par les Canadiens ne sont pas suffisantes à elles seules pour régler le problème. « Les changements comportementaux doivent être également jumelés à des politiques et à des programmes gouvernementaux permettant aux Canadiens et Canadiennes de vivre plus sainement », indique Kaaren Neufeld, présidente de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada. « Le Premier Ministre doit signer à Copenhague un accord mondial qui est juste, ambitieux et exécutoire. »

Les futures médecins font valoir que les citoyens les plus démunis de la population mondiale, la plupart n’ayant pas accès à des soins de santé adéquats, supporteront le poids d’un réchauffement mondial non restreint. « Il est prévu que la malnutrition, les excès de chaleur, les diarrhées, les événements météorologiques exceptionnels, les maladies infectieuses, les déplacements de populations, ainsi que les conflits dus à l’épuisement des ressources vont tous accroître à cause des changements climatiques. Si nous échouons à intervenir sur les changements climatiques, nous devrons alors faire face à un défi encore plus grand pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement de l’Organisation des Nations Unies visant à réduire la pauvreté et les maladies de façon importante d’ici 2015 », explique Tyler Johnston, président de la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada.

« Les médecins ainsi que les infirmières et les infirmiers, sont aux premières lignes face aux problèmes de santé, et se prononcent donc en tant que représentants d’expérience. Lorsqu’ils disent qu’une action mondiale sur les changements climatiques est essentielle pour la santé des gens à travers le monde, pour nos communautés, et pour notre futur, nous devons les écouter », affirme Peter Robinson, président-directeur général de la Fondation David Suzuki.

 

Pour davantage d’information :

Note aux éditeurs :

La lettre envoyées au Premier Ministre par l’Association des infirmières et infirmiers du Canada est disponible à: Open_Letter_Climate_Change_2009_f 

La lettre envoyées au Premier Ministre par l’Association médicale canadienne, le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et le Collège des médecins de famille du Canada est disponible à: http://crmcc.medical.org/news/documents/pm_climate_1109_f.pdf

La lettre envoyée au Ministre de l’Environnement par la Fédération des étudiants et des étudiantes en médecine du Canada est disponible à : http://www.cfms.org/news.asp?ID=53 Les associations des étudiants et étudiantes en médecine des universités suivantes ont également envoyé des lettres au Ministre de l’Environnement : University of British Columbia, University of Alberta, University of Toronto et University of Western Ontario.