Accueil > Salle des nouvelles > Avis aux médias > 2012 > L’Association des infirmières et infirmiers du Canada demande une gestion prudente des ressources humaines en santé

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada demande une gestion prudente des ressources humaines en santé

Ottawa, le mardi 25 avril 2012 — L’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) qui représente la majeure partie des professionnels de la santé se présentera demain devant le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées de la Chambre des communes.

Mme Rachel Bard, directrice générale de l’AIIC, déposera des recommandations pour renforcer et mieux gérer la main-d’œuvre infirmière afin qu’elle réponde aux divers besoins changeants actuels et à venir des soins de santé de la population canadienne. Les principales recommandations comprendront :

  1. L’amélioration de l’information sur le marché du travail à l’aide du financement à l’Institut canadien d’information sur la santé (ICIS) en vue d’une enquête nationale sur les ressources humaines en santé et la mise en œuvre d’un identificateur unique national (IUN). L’enquête présentera des données à jour et l’IUN fera le suivi de la mobilité des professionnels réglementés de la santé au pays et à l’extérieur de celui-ci.
  2. L’encouragement de la mobilité de la main-d’œuvre en améliorant la capacité de déterminer les besoins en ressources humaines de la santé par province ou territoire et en permettant une planification pancanadienne efficace comprenant la mobilité des professionnels de la santé. Afin de soutenir les planificateurs des ressources humaines en santé, il faut observer et analyser les tendances, les offres d’emploi, les meilleures pratiques et les défis.

D’autres stratégies pour résoudre la pénurie d’infirmières seront soulignées à l’aide de la recherche commandée par l’AIIC afin d’examiner le nombre d’infirmières en milieu clinique au Canada sur quinze ans et les exigences relatives à celles-ci. Le rapport, intitulé Solutions éprouvées à la pénurie d’infirmières et d’infirmiers autorisés au Canada, démontre que, sans interventions politiques, la pénurie d’infirmières au Canada augmentera pour atteindre près de 60 000 postes à temps plein d’ici 2022, si les besoins en santé de la population canadienne continuent d’évoluer selon les tendances antérieures.

Quoi : Présentation au Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées de la Chambre des communes

Qui :  Rachel Bard, directrice générale de l’AIIC

Quand : Le mercredi 25 avril 2012 De 16 h 30 à 17 h 30

Où : Colline parlementaire Salle 253-D, édifice du Centre

Voix nationale de la profession des infirmières et des infirmiers autorisés au Canada, l’Association des infirmières et infirmiers du Canada est une fédération de 11 associations et collèges provinciaux et territoriaux en soins infirmiers, qui représentent 146 788 infirmières et infirmiers autorisés. L’AIIC fait progresser la pratique des soins infirmiers et la profession infirmière afin d’améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé sans but lucratif et financé par le secteur public du Canada.

-30-

Pour obtenir l’ensemble des recommandations ou pour demander une entrevue, veuillez communiquer avec :  

Kate Headley, coordonnatrice des communications externes
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Tél. : 1-800-361-8404 ou 613 237-2159, poste 561
Cell. : 613-697-7507
Courriel : kheadley@cna-aiic.ca