Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2010 > Les infirmières et infirmiers du Canada préconisent une intervention du G8 en santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant - Communiqués de presse

Les infirmières et infirmiers du Canada préconisent une intervention du G8 en santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant - Communiqués de presse

le 14 mai 2010 - En prévision du prochain Sommet du G8 que le Canada accueillera en juin, l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) demande aux dirigeants du G8 d’effectuer un investissement important dans des initiatives portant sur la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant.

L’AIIC est d’avis que des soins primaires intégrés pour les femmes et les enfants, depuis l’avant-grossesse jusqu’à la grossesse, la naissance, les premières journées et les premières années de la vie, pourraient réduire considérablement les taux de mortalité et de morbidité au sein des populations vulnérables.

« Par une intervention accélérée, hardie et fondée sur la collaboration aux échelons mondial, national et local, le G8 peut améliorer la santé et les résultats pour la santé dans le monde entier », a déclaré la présidente de l’AIIC, Kaaren Neufeld. « En s’engageant fermement à relever les défis reliés aux ressources humaines de la santé et à améliorer les systèmes de santé, les dirigeants du G8 peuvent faire en sorte que la bonne personne au bon moment puisse répondre aux besoins des femmes, des nouveau-nés et des enfants. Le temps d’agir, c’est maintenant. »

L’AIIC reconnaît l’importance de l’initiative dont le gouvernement du Canada s’est fait le champion au sein du G8 pour sauver la vie de mères et d’enfants dans le monde entier et contribuer ainsi à atteindre les objectifs du Millénaire pour le développement 4 (réduire la mortalité infantile) et 5 (améliorer la santé maternelle) fixés par l’OMS. Comme membre du Conseil international des infirmières, l’AIIC est représentée au Partenariat pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant de l’Organisation mondiale de la Santé. Reconnaissant le lien inextricable qui existe entre la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant, l’AIIC appuie le Consensus pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant du Partenariat, qui établit un programme en cinq points préconisant une intervention concertée et coordonnée dans ce dossier important des soins de santé.

Organisation

Porte-parole professionnel des infirmières et infirmiers autorisés du Canada, l’AIIC est une fédération de 11 associations et ordres provinciaux et territoriaux d’infirmières et infirmiers représentant plus de 139 000 infirmières autorisées. L’AIIC croit que la viabilité d’un système de santé sans but lucratif, financé par le secteur public et de qualité repose sur un effectif infirmier dynamique.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :

Paul Watson, coordonnateur des Communications Association des infirmières et infirmiers du Canada
613-237-2159, poste 283
613-697-7507 mobile
Courriel : pwatson@cna-aiic.ca