Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2011 > Les préoccupations concernant l’adoption d’un examen américain d’autorisation infirmière grandissent - Communiqués de presse

Les préoccupations concernant l’adoption d’un examen américain d’autorisation infirmière grandissent - Communiqués de presse

Regardez la vidéo.

Ottawa, le mardi 13 décembre 2011 – L’étonnement de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) après avoir appris la semaine dernière que l’examen NCLEX-RNMD serait utilisé au Canada à des fins d’autorisation infirmière s’est répercuté dans l’ensemble du pays. Depuis l’annonce de la semaine dernière, l’AIIC a reçu des commentaires d’infirmières et infirmiers autorisés, d’étudiantes et étudiants en sciences infirmières, d’associations professionnelles ainsi que d’autres membres de la population canadienne préoccupés par la décision qu’ont pris 10 des organismes de réglementation au Canada de confier l’élaboration d’un nouvel examen d’entrée à la pratique infirmière à une entreprise américaine, le National Council of State Boards of Nursing (NCSBN).

« Les milliers de réponses que nous avons reçues témoignent de l’importance de cette question et démontrent le besoin d’avoir des éclaircissements immédiatement par rapport à nos questions sans réponse, » a affirmé Judith Shamian, présidente de l’AIIC. « Quoique nous soyons heureux de savoir que les organismes de réglementation se sont engagés à incorporer les commentaires des Canadiennes et Canadiens à l’élaboration de l’examen, nous sommes préoccupés par le fait que le NCSBN introduira l’examen NCLEX-RNMD au Canada. L’AIIC est déterminée à poursuivre les conversations avec les organismes de réglementation et à travailler pour faire en sorte que l’intégrité de la profession infirmière, ainsi que la sécurité des Canadiennes et Canadiens soient protégés au Canada. »

La notion qu’un examen développé à l’extérieur du Canada puisse convenablement refléter le programme d’étude des sciences infirmières, les recherches et les caractères culturels délicats propres au Canada, ainsi que les valeurs de notre système de santé tout en protégeant la confidentialité des infirmières et infirmiers canadiens en ce qui a trait à la USA Patriot Act est au centre de nos préoccupations. L’adoption de l’examen NCLEX-RXMD au Canada pourrait également engendrer un recrutement plus facile des infirmières et infirmiers canadiens aux États-Unis.

« Nous avons une responsabilité en tant que voix nationale de la profession des infirmières et infirmiers autorisés de préconiser le rôle intégral et clair des infirmières et infirmiers canadiens dans la prise de décision et le processus d’élaboration de l’examen, » a ajouté Judith Shamian. « Le nombre de commentaires que nous avons reçus de nos membres et du public est encourageant. Il est important que tout le monde comprenne cet enjeu ainsi que les implications actuelles et les répercussions à long terme de cette décision. Elle touche de façon fondamentale la réglementation sécuritaire et efficace de notre profession autoréglementée. Essentiellement, cette décision aura une incidence sur la prestation des soins de qualité offerts aux Canadiennes et Canadiens. »

Les organismes de réglementation de chaque province et territoire décident quel examen d’entrée à la pratique infirmière sera utilisé dans leur administration. Cet examen détermine si une infirmière ou infirmier débutant est assez qualifié pour pratiquer sa profession dans le système de santé canadien. À l’heure actuelle, les candidates et candidats à l’autorisation infirmière dans chaque province et territoire, à l’exception du Québec, subissent l’Examen d’autorisation infirmière au Canada. L’AIIC et sa société spécialiste des examens, Stratégies en évaluation inc., faisaient partie du consortium qui a proposé d’élaborer un nouvel examen informatisé, mais le NCSBN basé aux États-Unis a été choisi. Lors de la sélection, les organismes de réglementation des soins infirmiers avaient indiqué que le nouvel examen serait élaboré avec le concours d’experts canadiens en soins infirmiers et d’infirmières et infirmiers exerçant la profession. C’est lorsque le NCSBN a annoncé que les candidates et candidats à l’autorisation infirmière passeraient l’examen actuel, le NCLEX-RNMD, qu’il y a eu des inquiétudes. Ce serait la première fois que cet examen serait utilisé dans un autre pays que les États-Unis à des fins d’autorisation infirmière.

L’AIIC est la voix professionnelle nationale des infirmières et des infirmiers autorisés du Canada. En tant que fédération de 11 associations et ordres provinciaux et territoriaux représentant 143 843 infirmières et infirmiers autorisés, l’AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmière afin d’améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements ou pour organiser une entrevue, veuillez communiquer avec :
Kate Headley, coordonnatrice des communications externes
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Tél. : 613-237-2159 poste 561
Cell. : 613-697-7507
Adresse courriel : kheadley@cna-aiic.ca

@canadanurses
@canadanurses
CNA@facebook
CNA@YouTube