Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2012 > La profession infirmière au Canada célèbre la vie de l’une des infirmières les plus décorées

La profession infirmière au Canada célèbre la vie de l’une des infirmières les plus décorées

La regrettée Dre Helen K. Mussallem (1915-2012), une pionnière de la profession infirmière, a ouvert la voie à d’autres membres de la profession

Ottawa, le vendredi 16 novembre 2012 — L’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) se souvient avec tendresse de la vie de Dre Helen K. Mussallem et lui rend hommage en tant qu’infirmière chef de file remarquable qui est devenue l’une des figures les plus marquantes et influentes de l’histoire de la profession infirmière canadienne. Mme Mussallem a été directrice générale de l’AIIC de 1963 à 1981. Elle est décédée le 9 novembre à l’âge de 97 ans à Ottawa.

« Mme Mussallem a dirigé l’organisme durant une période de grand essor », a mentionné la présidente de l’AIIC Barb Mildon. « Elle croyait que l’AIIC devait saisir toute occasion de siéger aux comités et aux commissions nationales responsables de la santé et des soins de santé pour être reconnue comme un organisme national qui soutient les efforts des infirmières et infirmiers afin d’optimiser leurs contributions à la santé des Canadiennes et Canadiens ».

Originaire de Prince Rupert (Colombie-Britannique), Mme Mussallem a obtenu son diplôme d’infirmière à l’Hôpital général de Vancouver, où elle est revenue travailler comme superviseure de bloc opératoire pendant six ans après des études en administration à l’Université de Washington. Elle a servi comme infirmière militaire outremer durant la Seconde Guerre mondiale et a utilisé ses crédits d’ancien combattant pour obtenir son baccalauréat en sciences infirmières de l’Université McGill. Elle a ensuite décroché sa maîtrise du Teachers College de New York. Elle est devenue la première Canadienne titulaire d’une maîtrise et d’un doctorat en sciences infirmières.

En vraie championne de la formation et de la recherche en soins infirmiers, elle estimait ces deux aspects essentiels pour que les infirmières et infirmiers soient considérés au même titre que les autres décideurs dans le processus décisionnel sur le système de soins de santé. Sa thèse doctorale et ses rapports marquants des années 1960 ont grandement influé sur la transition de la formation infirmière des milieux hospitaliers aux milieux universitaires. Elle a également créé la Fondation des infirmières et infirmiers du Canada pour faciliter la poursuite des études supérieures en sciences infirmières, ce qui a permis à 1 500 infirmières et infirmiers d’obtenir des bourses d’études et de recherche depuis les 50 dernières années.

À titre d’infirmière la plus décorée au pays, elle a reçu au fil des années sept doctorats honorifiques et bien des distinctions, dont la plus grande du pays, l’investiture au sein de l’Ordre du Canada. Elle est devenue la première Canadienne à recevoir la Médaille McManus du Teacher’s College de Columbia University. La Croix-Rouge internationale lui a remis son prix le plus prestigieux, la Médaille Florence Nightingale.

En septembre dernier, l’AIIC a eu l’honneur de recevoir Mme Mussallem à la Maison de l’AIIC pour dévoiler une capsule historique qu’elle avait dissimulée 47 ans plus tôt afin de préserver l’histoire des soins infirmiers de l’AIIC pour les membres à venir. Elle a participé à la mise en place d’une nouvelle capsule contenant une note rédigée de sa main sur l’importance de profiter pleinement de la vie.

« Je me joins à l’ensemble des infirmières et infirmiers du Canada pour célébrer cette infirmière exceptionnelle et reconnaître l’héritage durable qu’elle laisse à notre profession et à notre pays. Sa vie et ses réalisations inspirent toujours des générations actuelles et futures d’infirmières et infirmiers », selon Barb Mildon.

Au nom de l’AIIC, Barb Mildon rendra hommage à Mme Mussallem lors de son service commémoratif qui a lieu aujourd’hui à Ottawa.

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada est la voix professionnelle nationale des infirmières et des infirmiers autorisés du Canada. En tant que fédération de 11 associations et ordres provinciaux et territoriaux représentant 146 788 infirmières et infirmiers autorisés, l’AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmière afin d’améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Kate Headley, coordonnatrice des communications externes
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Tél. : 613-237-2159, poste 561
Cell. : 613-697-7507
Courriel : kheadley@cna-aiic.ca

@canadanurses
@canadanurses
CNA@facebook
CNA@YouTube