Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2012 > Un nouveau rapport des organisations nationales en soins infirmiers montre un nombre sans précédent d’infirmières et infirmiers autorisés diplômés

Un nouveau rapport des organisations nationales en soins infirmiers montre un nombre sans précédent d’infirmières et infirmiers autorisés diplômés

Ottawa, le jeudi 8 novembre 2012 — Selon un nouveau rapport produit par l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) et l’Association canadienne des écoles de sciences infirmières (ACESI), le nombre de diplômés des programmes de formation menant à l’admission à la profession pour les infirmières et infirmiers autorisés (IA) a augmenté régulièrement au cours des dix dernières années. En 2011, il y avait 10 827 diplômés, une augmentation de 6,9 % par rapport à 2010 et un nombre sans précédent. Les gouvernements provinciaux et territoriaux doivent s’assurer de créer suffisamment de postes à temps plein pour employer les nouveaux diplômés et répondre aux besoins en soins de santé des Canadiennes et Canadiens. Le rapport intitulé Statistiques sur la formation d’infirmières et d’infirmiers au Canada 2010-2011 révèle aussi que près de 40 % des membres permanents des effectifs professoraux en sciences infirmières sont âgés de 55 ans et plus, ce qui dénote la nécessité d’autres professeurs qualifiés en sciences infirmières pour maintenir les taux d’inscription à la hausse.

« La réceptivité et la viabilité de notre système de soins de santé dépendent d’une gestion en collaboration attentive de nos ressources humaines de la santé », a affirmé la présidente de l’AIIC Barb Mildon. « Pour veiller à ce que les investissements dans la formation se traduisent en postes à temps plein et en dotation appropriée dans le système de soins de santé, les gouvernements provinciaux et territoriaux, les employeurs et les établissements d’enseignement doivent partager avec constance les renseignements et les données probantes et travailler à des stratégies pancanadiennes. »

Le nombre sans précédent d’IA diplômés est de bon augure dans un système de soins de santé où l’on tente de satisfaire aux besoins grandissants et changeants de la population canadienne. Ensemble, les gouvernements des provinces et des territoires, les employeurs et les établissements d’enseignement peuvent aider les nouveaux IA à développer leur pleine capacité professionnelle dans le domaine d’intérêt et la région géographique choisis. Ces groupes sont également mieux outillés afin d’aider les nouveaux IA à faire une différence notable dans le système de soins de santé et pour les Canadiennes et les Canadiens.

L’Enquête nationale sur les effectifs étudiants et professoraux a indiqué que près de 40 % des effectifs professoraux permanents en sciences infirmières étaient âgés de plus de 55 ans en 2011. Parmi ceux âgés de 60 ans et plus, 17,8 % avaient atteint l’âge de la retraite. Les écoles ont signalé éprouver de la difficulté à recruter des membres des effectifs professoraux à temps plein en raison d’une pénurie d’infirmières et infirmiers titulaires d’une maîtrise ou d’un doctorat qui cherchent des postes en milieu universitaire (54,4 % des répondants). Clémence Dallaire, présidente de l’ACESI, met l’accent sur le fait qu’« il faut augmenter les inscriptions aux programmes de maîtrise et de doctorat si nous voulons remplacer les effectifs professoraux qui prennent leur retraite et maintenir le nombre de nouveaux diplômés en sciences infirmières nécessaire pour répondre aux besoins de la population ».

Les conclusions du rapport de l’Enquête nationale sur les effectifs étudiants et professoraux appuient les recommandations des ressources humaines de la santé formulées par le groupe de travail sur l’innovation en matière de santé des ministres provinciaux et territoriaux dans son rapport de juillet 2012, De l’innovation à l’action. Le groupe de travail a recommandé de partager les données probantes sur les projections des effectifs, la capacité de formation et l’intégration de la planification entre les provinces et les territoires afin de viser une offre adéquate de ressources humaines de la santé.

Voici les conclusions clés des Statistiques sur la formation d’infirmières et d’infirmiers au Canada 2010-2011 :

  • En 2011, on comptait 10 827 diplômés des programmes de formation menant à l’admission à la profession pour les infirmières et infirmiers autorisés. Cela constitue une augmentation de 6,9 % par rapport à 2010 et un nombre sans précédent.
  • En 2010-2011, 15 370 étudiants étaient inscrits à des programmes de formation menant à l’admission dans la profession infirmière. Cela représente une diminution de 1,5 % en comparaison de 2009-2010, la première baisse en dix ans.
  • Des programmes de baccalauréat menant à l’admission à la profession étaient offerts dans chaque province et territoire (dans 81 % des 111 écoles de sciences infirmières), sauf au Yukon, où il n’existe pas de programme d’enseignement en sciences infirmières.
  • À la suite d’une baisse marquée en 2008, le nombre d’étudiants admis aux programmes de formation d’infirmières et infirmiers praticiens (IP) a augmenté en 2008-2009 et en 2009-2010. Ce nombre est demeuré stable en 2010-2011, alors que 465 étudiants se sont inscrits aux programmes d’IP.
  • Parmi les effectifs professoraux, 7 554 étaient employés par les écoles de sciences infirmières en 2011, mais seuls 30,7 % de ces postes sont permanents.
  • En 2011, 38,3 % des membres permanents des effectifs professoraux avaient plus de 55 ans.

Télécharger les Statistiques sur la formation d’infirmières et d’infirmiers au Canada 2010-2011 [PDF, 602,4 Ko].

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada est la voix professionnelle nationale des infirmières et des infirmiers autorisés du Canada. En tant que fédération de 11 associations et ordres provinciaux et territoriaux représentant 146 788 infirmières et infirmiers autorisés, l’AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmière afin d’améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

L’Association canadienne des écoles de sciences infirmières (ACESI) est le porte-parole national de la formation, de la recherche et de l’art professoral en sciences infirmières et représente les programmes de formation en sciences infirmières au niveau du baccalauréat et des études supérieures au Canada.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Kate Headley, coordonnatrice des communications externes
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Tél. : 613-237-2159, poste 561
Cell. : 613-697-7507
Courriel : kheadley@cna-aiic.ca

@canadanurses
@canadanurses
CNA@facebook
CNA@YouTube