Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2013 > L’Association des infirmières et infirmiers du Canada applaudit le leadership et l’équité mis en évidence dans le rapport du Conseil canadien de la santé

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada applaudit le leadership et l’équité mis en évidence dans le rapport du Conseil canadien de la santé

Ottawa, le 19 septembre 2013 — L’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) célèbre aujourd’hui la publication du rapport du Conseil canadien de la santé, Meilleure santé, meilleurs soins, meilleure valeur pour tous : Recentrer la réforme des soins de santé au Canada. À l’approche de la fin de l’Accord sur la santé de 2004, l’AIIC applaudit le fait que le rapport saisit l’urgence de passer à l’action concernant la transformation du système de soins de santé, de renforcer le besoin de fixer des objectifs qui contribueront à améliorer la santé et d’inciter le gouvernement fédéral, les provinces et les territoires ainsi que les fournisseurs de la santé à s’unir afin d’atteindre ces objectifs.

Selon Barb Mildon, « le rapport du Conseil canadien de la santé est un incontournable pour toute la population canadienne et particulièrement pour le gouvernement et les responsables des politiques ». « Il faut noter que, dans le rapport, l’accent est mis sur l’équité comme force motrice très importante de la santé entre les populations et sur le leadership comme facilitant la transformation des soins de santé. Nous devons tous, fournisseurs de la santé, gouvernement, éducateurs, employeurs et Canadiens, consacrer nos efforts collectifs à instaurer une vision claire du système de soins de santé que nous voulons, et la concrétiser, et de l’état de santé visé pour la population et nous-mêmes ».

Le rapport du Conseil canadien de la santé fait appel à une vision qui doit s’appuyer sur des objectifs équilibrés. Dernièrement, l’AIIC a organisé une conférence nationale consensuelle avec 32 experts provenant de tous les secteurs du système de santé. Le rapport produit à la suite de la conférence par l’AIIC, Le Canada parmi les cinq meilleurs pays en cinq ans : établir un consensus national sur les indicateurs clés d’amélioration de la santé [PDF, 2,5 Mo], indique cinq objectifs prioritaires qui, selon l’ensemble du groupe, auraient des répercussions considérables sur la santé de la population canadienne ainsi que le coût et le rendement du système de santé.

L’un des cinq objectifs, notamment, consiste à réduire la prévalence de l’obésité infantile au Canada. Le Canada se classe au 21e rang avec 29 % des enfants âgés de 12 à 17 ans qui sont obèses ou font de l’embonpoint parmi 29 pays à revenu moyen et élevé. Cet objectif constitue une priorité importante pour les raisons suivantes :

  • L’obésité chez les enfants est considérée comme un facteur de risque d’obésité future, de décès prématuré et d’incapacité future.
  • L’embonpoint et l’obésité viennent au cinquième rang des principaux facteurs de risque de mortalité dans le monde.
  • En 2011, environ 40 millions d’enfants de moins de cinq ans faisaient de l’embonpoint dans le monde.
  • Les enfants qui font de l’embonpoint ne sont plus considérés comme un problème exclusif aux pays à revenu élevé. Environ trois quarts d’entre eux vivent dans des pays en développement et 10 millions dans des pays industrialisés.
  • L’obésité représente un facteur de risque modifiable de plusieurs maladies chroniques.  

Les ministres provinciaux et territoriaux établissent des objectifs ambitieux pour réduire l’obésité infantile et s’attardent, peut-être plus que jamais, à des objectifs équilibrés et bien ciblés. « L’AIIC n’ignore pas que l’équité est fondamentale à l’état de santé », insiste Barb Mildon. « Comme en témoigne le rapport du Conseil canadien de la santé, les Canadiens s’attendent à ce que le système de soins de santé fournisse des soins équitables et de grande qualité, peu importe où ils se trouvent. Tandis que nous allons de l’avant, un leadership et une collaboration solides de toutes les parties intéressées seront nécessaires pour améliorer la santé de façon significative ». 

Lisez la liste complète des objectifs et apprenez-en davantage sur l’initiative Le Canada parmi les cinq meilleurs pays en cinq ans.

L'AIIC est la voix professionnelle nationale des infirmières et infirmiers autorisés du Canada. En tant que fédération de 11 associations et ordres provinciaux et territoriaux représentant près de 150 000 infirmières et infirmiers autorisés, l'AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmières afin d'améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

-30-

Pour de plus amples renseignements, communiquez avec :

Denise Rideout, coordonnatrice des communications internes
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Tél. : 613-237-2159, poste 558
Courriel : drideout@cna-aiic.ca