Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2013 > Les infirmières et infirmiers du Canada recherchent avidement d’autres consultations au sujet de la réglementation de la sécurité des patients

Les infirmières et infirmiers du Canada recherchent avidement d’autres consultations au sujet de la réglementation de la sécurité des patients

Ottawa, le 6 décembre 2013 — L’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) applaudit de façon générale la nouvelle réglementation fédérale de la sécurité des patients, le projet de loi C-17 – la Loi visant à protéger les Canadiens contre les drogues dangereuses (la loi de Vanessa) – parce qu’elle aidera à améliorer la sécurité des patients. Les développements les plus importants qu’a apportés la Loi sont de nouveaux pouvoirs de déclaration obligatoire d’incidents touchant la sécurité des patients et une protection accrue des consommateurs. L’AIIC cherche avidement à travailler avec le gouvernement fédéral afin d’apporter des précisions dans certains domaines clés.

« Les infirmières et infirmiers autorisés passent plus de temps avec les patients canadiens que tout autre fournisseur de soins de santé, explique Barb Mildon, présidente de l’AIIC. Nous représentons un maillon constant dans la chaîne de sécurité des patients, et c’est pour cela qu’une protection de nature législative est importante pour notre profession. Il s’agit d’une excellente occasion pour les travailleurs de la santé de première ligne et pour les gouvernements de travailler ensemble afin d’améliorer la santé, la sécurité et le bien-être des Canadiens. »

Avant la présentation de cette loi, l’AIIC avait proposé que des mesures de normalisation soient rendues obligatoires afin de prévenir les erreurs humaines, comme la conception de systèmes de distribution des médicaments, y compris les seringues, qui sont adaptés à leur utilisation prévue. De même, les différents médicaments peuvent parfois être emballés de façon qu’il est difficile de les différencier. Faire en sorte que l’on puisse mieux distinguer l’étiquetage et l’emballage des médicaments représente une façon de réduire les erreurs humaines et d’éviter des conséquences pouvant entraîner des décès. 

« Nous croyons que la normalisation est une lacune que cette loi n’a pas abordée, ajoute Mme Mildon. Peu importe la marque de votre voiture, les pédales d’accélération et de frein sont toujours au même endroit. Imaginez-vous si ce n’était pas le cas. Les mesures de normalisation favorisent la conformité de l’étiquetage et de l’emballage des médicaments et des méthodes d’utilisation des équipements médicaux. Plus les outils qu’utilisent les infirmières et infirmiers pour assurer la prestation de soins seront uniformes, plus nous pourrons réduire le nombre d’erreurs et faire en sorte que tous les Canadiens aient accès aux mêmes soins de qualité. »

Des consultations continues avec les infirmières et infirmiers du Canada seront importantes au moment où le gouvernement met au point la réglementation et les processus imposés par cette loi. Il est essentiel d’orienter les systèmes de déclaration obligatoire que les établissements de santé implanteront pour veiller à ce qu’ils s’harmonisent bien avec les charges de travail des infirmières et infirmiers. De plus, des mécanismes de déclaration d’incidents relatifs à la sécurité des patients qui ont lieu à l’extérieur des hôpitaux, dans les contextes de soins à domicile et de soins de longue durée par exemple, constituent un aspect de cette loi qui devra être examiné de plus près.

L'Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) est la voix professionnelle nationale des infirmières et infirmiers autorisés du Canada. En tant que fédération de 11 associations et ordres provinciaux et territoriaux représentant plus de 150 000 infirmières et infirmiers autorisés, l'AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmières afin d'améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Kate Headley
Coordonnatrice des communications externes
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Tél. : 613-237-2159, poste 561
Cell. : 613-697-7507
Courriel : kheadley@cna-aiic.ca

@canadanurses
@canadanurses
CNA@facebook
CNA@YouTube