Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2015 > L’Association des infirmières et infirmiers du Canada réagit au plan des Libéraux à l’intention des aidants familiaux

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada réagit au plan des Libéraux à l’intention des aidants familiaux

Le 20 août 2015, Ottawa - L’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) se réjouit à l’effet que le discours de l’élection fédérale intègre la santé, et incite tous les partis à publier leur programme politique sur les questions de santé. L’engagement qu’a pris aujourd’hui le Parti libéral de créer une prestation de compassion versée dans le cadre de l’assurance-emploi pourrait potentiellement aider des millions de Canadiens prodiguant des soins à des proches qui sont malades. L’AIIC analysera les détails relatifs à ce plan. Elle s’attardera en particulier aux critères définissant « gravement malade » et si les éléments touchent précisément à la population croissante des aînés de notre pays.

L’AIIC a récemment lancé sa propre campagne relative à l’élection fédérale ayant pour thème La santé commence chez soi, pour attirer l’attention sur les lacunes importantes en matière de soins de santé à domicile aux aînés. En plus de l’établissement de normes communes pour les soins de santé à domicile et une meilleure promotion de la santé, l’AIIC recommande un soutien financier accru aux aidants familiaux. Les Canadiens qui dispensent des soins à des membres âgés de leur famille sont indispensables au bien-être de nos aînés et à notre système de santé surchargé. On évalue les contributions annuelles de ces aidants familiaux en main-d’œuvre non rémunérée à un peu plus de 5 milliards de dollars.

Comme mesure pouvant être intégrée par les partis afin de mieux appuyer les aidants familiaux, l’AIIC espère que le crédit d’impôt existant pour les aidants familiaux devienne remboursable, ce qui permettrait à davantage de Canadiens de recevoir une somme d’argent en contrepartie de leurs engagements en matière de prestation de soins. Sous sa forme courante, le crédit d’impôt n’est pas versé aux récipiendaires comme prestation en espèces directe. Il parvient à peine à réduire l’impôt sur le revenu qu’une personne verse, signifiant que ce qu’elle reçoit est limité à ce qu’elle doit verser. Par conséquent, les contribuables ayant un revenu modeste n’obtiennent qu’une faible prestation, sinon aucune. Statistique Canada déclare que bien des aidants familiaux doivent débourser de leur poche pour des dépenses directes, comme l’achat d’appareils médicaux spécialisés, les coûts du transport et l’embauche de professionnels pour fournir de l’aide, et subissent même des pertes de revenu lorsqu’ils doivent s’absenter du travail. Le remboursement du crédit d’impôt contribuerait à ce que tous les ménages admissibles reçoivent de l’argent en contrepartie de leurs engagements en temps et en argent.

Pour en apprendre davantage sur la campagne électorale de l’AIIC, y compris l’outil Communiquez avec les candidats et Partagez votre histoire, visitez cna-aiic.ca/2015election.

L’AIIC est la voix professionnelle nationale des infirmières et infirmiers autorisés du Canada représentant 135 000 membres. L'AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmières afin d'améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

-30-

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Kate Headley, gestionnaire des communications
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Tél. : 613-237-2159, poste 561
Cell. : 613-697-7507
Courriel : kheadley@cna-aiic.ca<