Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2016 > Déclaration de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada sur la réunion des ministres de la Santé et des Finances fédéraux, provinciaux et territoriaux

Déclaration de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada sur la réunion des ministres de la Santé et des Finances fédéraux, provinciaux et territoriaux

Ottawa, le 19 décembre 2016 — Barb Shellian, présidente de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) a formulé la déclaration suivante sur la réunion des ministres de la Santé et des Finances fédéraux, provinciaux et territoriaux à Ottawa :

« Alors que nous espérions que les discussions d’aujourd’hui donneraient lieu à un nouvel accord sur la santé, nous sommes encouragés par l’appel renouvelé de la ministre Philpott de l’obligation de rendre compte des dollars fédéraux en santé par l’intermédiaire des dépenses provinciales et territoriales en vue d’améliorer les soins à domicile et les services en santé mentale dans l’intérêt des Canadiens. Un cadre de responsabilisation robuste, qui comprendrait l’obligation de rendre compte annuellement au gouvernement fédéral, est essentiel pour veiller à ce que les fonds soient investis efficacement pour transformer les systèmes de santé et offrir de meilleurs résultats aux patients, ainsi qu’aux contribuables.

« Nous avons été particulièrement satisfaits de constater que la ministre de la Santé offrait un montant supplémentaire de six milliards de dollars pour les soins à domicile et les soins palliatifs, ainsi que pour l’infrastructure des soins à domicile et un investissement considérable tant attendu alloué aux services en santé mentale au Canada. Nous sommes confiants que les discussions futures sur ces enjeux importants, comme soulignés dans le cadre de nos récentes consultations, comprendront ces nouvelles ressources essentielles.

« Comme je l’ai mentionné dans ma lettre du 6 octobre aux ministres de la Santé provinciaux et territoriaux, les infirmières et infirmiers autorisés et les infirmières et infirmiers praticiens continueront d’insister sur la nécessité d’établir un cadre de responsabilisation sous-tendant l’accord sur la santé et les investissements futurs dans les soins de santé. Comme noté dans notre deuxième recommandation au Comité des finances de la Chambre des communes, l’accès équitable et universel à des soins de santé à domicile et communautaires de grande qualité et financés par les fonds publics peut être réalisé au moyen de cette proposition.

« Bien que nous soyons déçu de la conclusion de la réunion d’aujourd’hui, il s’agit de négociations complexes et nous demeurons confiants qu’un nouvel accord sur la santé peut être atteint, lequel apportera un changement transformateur de la façon dont les services de santé sont prodigués au Canada. Nous attendons avec beaucoup d’intérêt un accord qui entraînera de meilleurs soins de santé et de meilleurs résultats pour la santé de tous les Canadiens. »

- 30 -

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada est la voix professionnelle nationale représentant plus de 139 000 infirmières et infirmiers autorisés et infirmières et infirmiers praticiens du Canada. L’AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmières afin d’améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

Pour obtenir plus d’information, veuillez communiquer avec :
Kevin Ménard
Conseiller en communications
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Tél. : 613-237-2159, poste 543
Courriel : kmenard@cna-aiic.ca