Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2017 > L’Association des infirmières et infirmiers du Canada accueille favorablement l’élimination des obstacles fédéraux pour les infirmières et infirmiers praticiens dans le projet de loi C-44

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada accueille favorablement l’élimination des obstacles fédéraux pour les infirmières et infirmiers praticiens dans le projet de loi C-44

Ottawa, le 17 mai 2017 — Barb Shellian, présidente de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC), a fait la déclaration suivante avant que l’AIIC ne se présente aujourd’hui devant le Comité permanent des finances de la Chambre des communes :

« Les mesures comprises dans le projet de loi C-44, soit la première partie des lois d’exécution du budget 2017, reconnaissent davantage le rôle des infirmières et infirmiers praticiens (IP) comme fournisseurs de soins de santé essentiels au Canada. De concert avec l’Association canadienne des infirmières et infirmiers en pratique avancée, nous exhortons les députés et les sénateurs (qui rencontrent demain les membres du Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie pour l’étude préliminaire du projet de loi) à adopter les modifications proposées à la Loi sur l’assurance-emploi et au Code canadien du travail.

« Comme mentionné le jour du dévoilement du budget, l’AIIC était très heureuse de constater que le gouvernement fédéral permettait aux IP de confirmer l’admissibilité au crédit d’impôt pour personne handicapée. Il s’agissait d’une importante percée pour les patients et les IP, pavant la voie à des améliorations à d’autres textes de loi.

« Les modifications soulignées dans le projet de loi C-44 assurent la viabilité de notre système de soins de santé en permettant aux professionnels de la santé de traiter les patients dans la pleine mesure de leurs compétences réglementées. En bout de ligne, ces mesures réduiront la bureaucratie et permettront aux Canadiens de recevoir de meilleurs soins et de mieux rentabiliser les impôts qu’ils ont versés.

« Ces mesures, lorsqu’elles seront adoptées, auront un effet immédiat sur l’accès aux soins pour les patients qui sont traités par des IP.

« Alors qu’il reste encore beaucoup de travail à accomplir, les membres du comité peuvent proposer d’autres modifications pour améliorer la législation en ajoutant les IP à d’autres sections de la Loi sur l’assurance-emploi et du Code canadien du travail.”

-30-

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada est la voix professionnelle nationale représentant plus de 139 000 infirmières et infirmiers autorisés et infirmières et infirmiers praticiens du Canada. L’AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmières afin d’améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

Pour obtenir plus d’information, veuillez communiquer avec :

Kevin Ménard
Conseiller en communications
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Tél. : 613-237-2159, poste 543
Courriel : kmenard@cna-aiic.ca