Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2017 > Avis aux médias — Les infirmières et infirmiers du Canada soulèvent des préoccupations quant à l’accès à l’avortement à la réunion du Conseil de la Fédération

Avis aux médias — Les infirmières et infirmiers du Canada soulèvent des préoccupations quant à l’accès à l’avortement à la réunion du Conseil de la Fédération

Edmonton, le 17 juillet 2017 — Le mardi 18 juillet, Barb Shellian, présidente de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC), participera à une discussion de groupe sur les politiques relatives à la pilule abortive Mifegymiso, organisée par Action Canada pour la santé et les droits sexuels.

« Il est essentiel que les gouvernements abordent les obstacles qui subsistent encore à l’accès égal à l’avortement au Canada », déclare Mme Shellian. « L’AIIC exhorte toutes les provinces et tous les territoires à garantir aux femmes le plein accès aux services de santé génésique et aux droits connexes partout dans le pays. La législation de l’Ontario permet actuellement aux infirmières et infirmiers praticiens (IP) d’aider les femmes à cet égard. D’autres provinces ou territoires doivent emboîter le pas pour veiller à ce que toutes les Canadiennes se prévalent du même droit. » (Apprenez-en davantage sur les IP au Canada à www.cna-aiic.ca/ip.)

DATE :
Le mardi 18 juillet 2017
De 18 h 30 à 20 h 30 (HAR)

INTERVENANTS :
Membres du groupe de discussion :
Barb Shellian, présidente de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada
Sarah Hoffman, ministre de la Santé de l’Alberta
Sandeep Prasad, directeur général d’Action Canada pour la santé et les droits sexuels
Denise Lambert, conceptrice de programmes pour Kimamow Atoskanow Foundation
Celia Posyniak, directrice générale de la Kensington Clinic
Modératrice : Heather Cobb, présidente de l’Alberta Society for the Promotion of Sexual Health

ENDROIT :
Salon B, Château Lacombe
10111 – Bellamy Hill Road NW
Edmonton, Alberta

Réservation :
Darrah Teitel à darrah@sexualhealthandrights.ca

Pendant la réunion du Conseil de la Fédération, Barb Shellian, présidente de l’AIIC, sera disponible pour commenter sur Mifegymiso et en discuter, ainsi que pour aborder d’autres enjeux nationaux sur les soins de santé que les premiers ministres devraient aborder et qui préoccupent les Canadiens :

Mifegymiso
L’AIIC est heureuse d’appuyer le travail d’Action Canada pour la sexualité et les droits sexuels en vue de garantir l’accès à la santé génésique. Il est très important de s’attaquer à tous les obstacles qui subsistent encore pour atteindre l’accès égal au Canada. Alors que le Nouveau-Brunswick, l’Alberta, le Manitoba, l’Ontario et le Québec ont déjà annoncé l’accès gratuit, des patientes doivent encore surmonter de nombreux obstacles à l’accès.

Accord de libre-échange nord-américain (ALENA)
L’ALENA contient actuellement des exemptions afin de protéger le régime public d’assurance-maladie, soit le système d’assurance-maladie canadien public et universel, qui doit être maintenu. Les accords commerciaux donnent lieu à de nombreuses répercussions pour le personnel infirmier et le système de soins de santé canadiens. À ce nombre, notons la migration des travailleurs de la santé, les règlements des différends entre l’investisseur et le pays, les droits de propriété intellectuelle, les mesures qui vont à l’encontre du respect de la vie privée et les conditions de travail. La capacité de nos gouvernements de réglementer ces services dans l’intérêt public est primordiale. Les enjeux actuels qui touchent l’AIIC dans les négociations à venir dans le cadre de l’ALENA comprennent l’embauche transfrontalière des infirmières et infirmiers praticiens, la protection des renseignements confidentiels des candidat(e)s à l’examen d’autorisation mené par une société américaine et le maintien de critères stricts sur les produits qui constituent une menace pour la santé publique.

Crise des opioïdes
Nous avons besoin de plus de sites de consommation supervisée, non seulement pour réduire les méfaits associés à la consommation de substances, mais aussi pour offrir des services de santé essentiels à ceux qui en ont besoin. Les recherches en ce sens révèlent que ces sites ont des effets positifs sur la sécurité de la collectivité, réduisent les taux d’usage de drogues et de fournitures jetées en public sans augmenter pour autant la consommation de substances, la violence ou le crime contre les biens. L’AIIC aimerait aussi voir l’amélioration de l’accès aux services sanitaires et sociaux comme les traitements agonistes aux opioïdes, y compris la méthadone, le Suboxone et la diacétylmorphine (héroïne de prescription), pour les personnes qui ont exprimé ou démontré la volonté d’obtenir de telles interventions.

Légalisation du cannabis
Il est primordial de préparer tous les Canadiens avant l’entrée en vigueur en juillet 2018 du projet de loi projet de loi C-45, Loi concernant le cannabis. Le personnel infirmier sera prêt à fournir sa perspective concernant la prévention et l’adoption d’une approche de santé publique pour réduire les conséquences indésirables sanitaires, sociales et économiques de la consommation de cannabis.

Soins à domicile
Pour une journée donnée, près de 7 500 lits d’hôpital sont occupés par des patients qui ne peuvent obtenir leur congé en raison d’un déficit de services de soins à domicile accessibles. Cette pénurie de services contribue à des coûts élevés et à une efficacité réduite de notre système de santé public. En collaboration avec le Collège des médecins de famille du Canada et l’Association canadienne de soins et services à domicile, l’AIIC a identifié sept mesures prioritaires qui auront un effet immédiat sur les soins à domicile dans tout le pays. Nous demanderons l’apport des provinces et territoires sur ces sept priorités comme prochaine étape afin de faire progresser les soins à domicile dans tout le Canada.

-30-

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada est la voix professionnelle nationale représentant plus de 139 000 infirmières et infirmiers autorisés et infirmières et infirmiers praticiens du Canada. L’AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmières afin d’améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

Pour obtenir plus d’information, veuillez communiquer avec :
Kevin Ménard
Conseiller en communications
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Tél. : 613-237-2159, poste 543
Courriel : kmenard@cna-aiic.ca