Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2018 > L’Association des infirmières et infirmiers du Canada accueille favorablement la création d’un nouveau comité consultatif sur la démence

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada accueille favorablement la création d’un nouveau comité consultatif sur la démence

Ottawa, le 14 mai 2018 — L’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) accueille favorablement la création d’un nouveau comité consultatif sur la démence qui comprend une représentation solide de la profession infirmière. Mike Villeneuve, directeur général de l’AIIC, a fait la déclaration suivante :

« Nous sommes heureux de l’annonce de Ginette Petitpas Taylor, ministre fédérale de la Santé, entourant la création d’un comité consultatif qui se penchera sur les questions liées aux soins de santé touchant les personnes vivant avec la démence. L’annonce d’aujourd’hui est un grand pas dans la bonne direction pour que la stratégie nationale sur la démence se fonde sur le savoir-faire des professionnels des services sociaux et sanitaires, des défenseurs des droits des patients et des personnes souffrant de démence.

« Il y a plusieurs mois, nous avons conseillé à la ministre d’inclure une représentation solide de la profession infirmière dans la création d’une stratégie sur la démence au Canada. Nous sommes enchantés que la ministre Petitpas Taylor ait nommé Barb Shellian, présidente de l’AIIC, pour représenter le personnel infirmier au sein du comité. Le savoir-faire de Mme Shellian dans des contextes ruraux et communautaires, son expérience en matière de télésanté, ainsi que sa grande expérience en leadership au niveau national seront des atouts pertinents au sein du comité consultatif.

« Les chercheurs laissent entendre que les modèles de financement actuels n’abordent pas adéquatement les soins liés à la démence et que les besoins sociaux des patients sont souvent négligés. Les résultats cliniques s’améliorent considérablement lorsque les fournisseurs de soins de santé ont les connaissances et les compétences pour identifier ces besoins non comblés et pour intervenir convenablement en gestion des comportements. L’intégration de meilleurs modèles de soins liés à la démence donnera de meilleurs résultats pour les patients et engendrera des épargnes pour le système de santé. Pour garantir adéquatement la prévention de la démence et la prise en charge des soins aux personnes vivant avec la démence, les équipes de soins interprofessionnelles auront davantage besoin d’une formation fondée sur des données probantes.

« Nous sommes impatients de contribuer à la stratégie nationale sur la démence du Canada et d’assurer une collaboration infirmière solide pour améliorer les soins aux personnes vivant avec la démence. »

-30-

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada est la voix professionnelle nationale et mondiale des soins infirmiers au Canada représentant plus de 139 000 infirmières et infirmiers autorisés et infirmières et infirmiers praticiens. L’AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmières afin d’améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

Pour obtenir plus d’information, veuillez communiquer avec :

David Granovsky
Responsable des relations gouvernementales
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Cell. : 613-697-7497
Courriel : dgranovsky@cna-aiic.ca