Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2019 > À l’occasion de la Journée mondiale de l’Environnement, l’Association des infirmières et infirmiers du Canada agit et suscite une prise de conscience

À l’occasion de la Journée mondiale de l’Environnement, l’Association des infirmières et infirmiers du Canada agit et suscite une prise de conscience

Ottawa, le 5 juin 2019 – Au Canada et partout dans le monde, les gens soulignent la Journée mondiale de l’Environnement. L’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) met en évidence depuis longtemps les effets négatifs du changement climatique sur la santé et sensibilise la population à cet effet. Aujourd’hui, nous désirons rappeler à tout le monde que la protection de notre planète et l’atténuation des effets du changement climatique relèvent de notre responsabilité collective.

L’AIIC, de concert avec l’Association canadienne des médecins pour l’environnement (ACME), l’Association médicale canadienne (AMC), l’Association canadienne de santé publique (ACSP) et le Réseau pour la santé publique urbain (RSPU), a demandé à tous les partis politiques fédéraux au début de l’année de prendre des mesures concernant le changement climatique en mettant en œuvre des solutions qui réduiraient les effets négatifs sur la santé. Ensemble, nous avons demandé aux partis politiques de reconnaître le changement climatique comme le plus grand défi de santé publique du 21e siècle.

Avec nos collègues de l’ACME et de l’ACSP, nous demanderons ce vendredi à la ministre fédérale de la Santé, ainsi qu’au gouvernement, de mettre en œuvre des stratégies importantes qui protégeront la santé des Canadiens contre les effets néfastes du changement climatique.

« Le gouvernement a pris d’importantes mesures. Toutefois, l’AIIC croit qu’on doit en faire plus si nous voulons éviter les effets catastrophiques du changement climatique », explique Mike Villeneuve, directeur général de l’AIIC.

« L’AIIC demande également au gouvernement fédéral de mettre en œuvre des stratégies qui : préviendront et réduiront les effets négatifs du changement climatique; renforceront la recherche en santé et l’éducation publique; et fourniront du financement stable à long terme au secteur de la santé qui abordera les effets du changement climatique », ajoute M. Villeneuve.

L’AIIC croit que les infirmières et les infirmiers ont un rôle à jouer en élaboration des politiques sur l’hygiène de l’environnement et sur le changement climatique. C’est pourquoi aujourd’hui, en collaboration avec l’Association d’infirmières et infirmiers pour l’environnement, nous lancerons notre sondage sur l’écolittératie.

« Le sondage comporte plusieurs objectifs, dont la conscientisation des infirmières et infirmiers, leur niveau d’études, l’utilisation des ressources éducatives auprès des patients/clients concernant l’hygiène de l’environnement, et leur perception quant à l’influence du système de santé sur les écosystèmes les entourant », avance M. Villeneuve.

La Journée mondiale de l’Environnement devrait nous servir de rappel que le changement climatique est un enjeu qui doit être abordé et que la responsabilité revient à tous de faire leur part et de prendre des mesures.

-30-

À propos de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada
L’Association des infirmières et infirmiers du Canada est la voix professionnelle nationale et mondiale des soins infirmiers au Canada représentant 135 000 infirmières et infirmiers dans les 13 provinces et territoires du Canada. L’AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmières afin d’améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

Pour obtenir plus d’information, veuillez communiquer avec :

Eve Johnston
Coordonnatrice des médias et des communications
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Tél. : 613-237-2159, poste 114
Cell. : 613-237-3520
Courriel : ejohnston@cna-aiic.ca