Accueil > Salle des nouvelles > Communiqués de presse > 2019 > L’AIIC est encouragée par les lettres de mandat ministérielles du gouvernement libéral

L’AIIC est encouragée par les lettres de mandat ministérielles du gouvernement libéral

Ottawa, le 13 décembre 2019 – L’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC) se réjouit des lettres de mandat ministérielles du nouveau gouvernement qui ont été publiées aujourd’hui. À cet égard, le directeur général de l’AIIC, Mike Villeneuve, a fait la déclaration suivante :

« L’AIIC est encouragée par la lettre de mandat de la ministre de la Santé contenant l’assurance d’un accès accru aux équipes de soins de santé primaires, l’appui des soins à domicile et des soins palliatifs, le renforcement du système de santé public, l’engagement à protéger l’approvisionnement en médicaments du Canada de la pénurie et l’intensification des efforts pour lutter contre la crise des opioïdes.

Nous sommes également encouragés par l’engagement continu de mettre en œuvre un régime d’assurance-médicaments universel national. Cependant, nous nous préoccupons que le gouvernement libéral ne fasse pas preuve de transparence concernant son plan de mise en œuvre. L’AIIC appuie fermement la mise en œuvre d’un régime d’assurance-médicaments universel public et à payeur unique au Canada qui se fonde sur des données probantes. Nous sommes impatients de collaborer avec le gouvernement pour veiller à l’adoption de toutes les recommandations du rapport final du Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance-médicaments.

L’AIIC soutient l’engagement de poursuivre le travail avec les provinces et les territoires en matière de nouveaux investissements pour lutter contre la crise des opioïdes au Canada. Accroître les efforts de prévention, l’accès au traitement, la réduction des méfaits et la sensibilisation du public sont tous des éléments essentiels à la lutte contre la crise des opioïdes. Compte tenu de l’effet positif des sites de consommation supervisés sur la sécurité communautaire, nous sommes heureux de la prolongation des heures, mais nous serions également encouragés par des engagements plus fermes quant à l’augmentation des sites de consommation dans tout le Canada, notamment dans les provinces et les territoires qui ont dernièrement réduit le nombre de sites.

L’AIIC attend avec impatience de collaborer avec la ministre des Aînés à son engagement contenu dans sa lettre de mandat de miser sur les programmes fédéraux qui soutiennent les aînés et leurs familles en améliorant les soins à domicile, les soins palliatifs et les soins communautaires. En vertu de cet engagement, nous aimerions que le crédit d'impôt pour aidants familiaux du Canada soit entièrement remboursable. Nous espérons que le gouvernement tiendra compte d’un élargissement des prestations fédérales d'assurance-emploi pour soignants afin d’inclure une période de deux semaines en cas de deuil. L’AIIC défend activement des soins palliatifs de grande qualité pour tous les Canadiens dans des milieux qui conviennent le mieux aux besoins de chaque personne ainsi que l’augmentation de l’aide financière pour les aînés, leurs familles et les aidants familiaux.

Nous sommes déçus qu’il n’y ait pas un engagement plus solide afin de remédier au manque important de discussion concernant les effets négatifs des changements climatiques sur la santé. Un grand nombre de politiques nécessaires pour lutter contre les changements climatiques entraînent des avantages immédiats pour la santé, réduisent le coût des soins de santé et améliorent la cohésion et l’équité sociales au sein de toutes les communautés canadiennes. Nous continuerons à demander au gouvernement fédéral de lutter contre les effets négatifs des changements climatiques sur la santé et de collaborer avec lui pour accroître la sensibilisation et l’éducation, de même que mettre en œuvre des stratégies qui favoriseront la prévention.

L’AIIC poursuivra aussi son travail avec le gouvernement fédéral, à tous les paliers de gouvernement, pour aborder les enjeux liés aux soins de santé en régions rurales et éloignées, tels que le manque d’accès à des professionnels de la santé, la nécessité d’améliorer la santé et la planification des ressources humaines ainsi que le soutien accru au moyen de la télémédecine et des modalités en matière de soins virtuels.

Dans l’ensemble, l’AIIC est ravie des lettres de mandat. Nous attendons avec impatience le prochain budget fédéral pour voir comment ces engagements seront mieux soutenus et mis en œuvre. Les soins de santé figurent parmi les trois principaux enjeux de la dernière élection fédérale, et nous continuerons à faire pression en vue d’augmenter le soutien, les programmes et le financement. Nous avons déjà créé des liens avec certains bureaux ministériels et continuons à demander la tenue de réunions avec les ministres clés au cours de la nouvelle année afin de souligner les priorités de l’AIIC et de la profession infirmière. »

Consultez les lettres de mandat ministérielles du gouvernement fédéral.

-30-

L’Association des infirmières et infirmiers du Canada est le porte-parole professionnel national et mondial des soins infirmiers au Canada représentant 135 000 infirmières et infirmiers dans les 13 provinces et territoires du Canada. L’AIIC fait progresser la pratique et la profession infirmières afin d’améliorer les résultats pour la santé et de renforcer le système de santé public et sans but lucratif du Canada.

Pour obtenir plus d’information, veuillez communiquer avec :

Eve Johnston
Coordonnatrice des médias et des communications
Association des infirmières et infirmiers du Canada
Tél. : 613-237-2159, poste 114
Cell. : 613-282-7859
Courriel : ejohnston@cna-aiic.ca