Pourquoi ai-je obtenu la certification?

Pourquoi ai-je obtenu la certification?

Nous nous sommes entretenus avec des infirmières et infirmiers certifiés sur les mérites de leur titre de désignation et sur la façon dont la certification a fait progresser leur carrière. Voici leur témoignage.

Certifiée en soins infirmiers en santé du travail

Pourquoi êtes-vous devenue certifiée il y a 25 ans? En quoi la certification vous a-t-elle aidé dans votre carrière?

J’ai débuté ma carrière en soins infirmiers en santé du travail en 1984, avec un poste chez Nestle. Jusqu’à ce moment, j’avais travaillé à l’unité des soins intensifs à un petit hôpital, ainsi qu’à un cabinet de test de résistance. Avant mon entrevue chez Nestle, j’ai eu du pain sur la planche. J’ai eu à apprendre les soins infirmiers en santé du travail rapidement de façon à être choisie pour ce nouveau poste. J’ai abordé plusieurs infirmières compétentes en santé du travail et elles m’ont encadré pour me préparer à cette entrevue. Mon apprentissage continu venait de commencer.

En 1989, j’étais dévastée lorsque mon poste a été éliminé en raison d’une réduction des effectifs au travail. J’adorais mon travail et je devais prendre des décisions pour mon avenir. Je suis donc devenue une entrepreneure autonome en santé et sécurité au travail. La certification de l’AIIC est devenue mon critère personnel pour établir ma crédibilité et promouvoir mes aptitudes aux yeux des petites entreprises. En établissant ma pratique, j’ai étudié pendant un an avant de passer l’examen en 1990.

En 1991, GE Plastics est devenu l’un de mes clients et, au fil du temps, cette relation est passée à un emploi à temps plein. En 2012, je suis devenue une employée de SABIC Innovative Plastics, fermant officiellement mon entreprise de 23 ans. Comme tous les domaines médicaux ou infirmiers, la santé du travail a évolué. Elle a commencé par la prise en charge des premiers soins et des réclamations pour incapacité et a évolué pour établir la santé et le bien-être en milieu de travail, y compris la sécurité psychologique des employés. La certification a été mon moteur pour accomplir les heures de contact avec les clients; j’avais souvent le double du nombre d’heures requis pour me recertifier tous les cinq ans et pour apprendre des pratiques innovatrices. L’accent sur la santé et le bien-être a contribué à une culture organisationnelle solide et à la santé et la sécurité physiques de notre milieu de travail.

Avez-vous des messages à passer aux infirmières et infirmiers sur l’importance de la formation continue et la certification?

Pour ceux qui envisagent la certification, je vous encourage à prendre les mesures pour acquérir les connaissances et la confiance comme agent du changement dans l’organisation pour laquelle vous travaillez. La certification est un élément fondamental des soins infirmiers spécialisés et m’offre un sens de fierté et d’accomplissement. Elle m’a poussé à obtenir un diplôme en soins infirmiers en santé du travail en 2002, un B. Sc. S. (Nursing) en 2005, et je suis devenue une professionnelle certifiée en gestion de l’incapacité en 2016.

Qu’est-ce qui vous rend le plus fier du fait d’être certifiée?

Passer l’examen de certification et maintenir ma désignation m’ont toujours procuré un grand sens de fierté et d’accomplissement. Ma désignation CST(C) au Canada et la certification américaine équivalente me donnent le sens de l’accomplissement et de la réussite. Elle me pousse à atteindre mes buts et objectifs stratégiques.

Certifiée en sciences neurologiques

Pourquoi êtes-vous devenue certifiée il y a 25 ans?

Il y a 25 ans, j’ai commencé à travailler à l’Hôpital Toronto Western, qui fait partie du University Health Network. Notre directrice de la formation, Brenda Perkins, était mon enseignante clinique dans le programme de sciences neurologiques. Elle a suggéré que nous passions l’examen de certification parce que ça nous aiderait vraiment à nous orienter, à comprendre le processus de la maladie des patients et à nous aider dans les interventions et notre planification. La certification permet vraiment d’acquérir ces connaissances supplémentaires qui contribuent positivement aux soins infirmiers.

Pourquoi avez-vous maintenu votre certification?

Même maintenant que je suis passée au service de réadaptation, où nous recevons un grand nombre de patients aux soins complexes, j’aime le fait que les sciences neurologiques sont encore ici, elles sont partout d’ailleurs. Ce qui me motive à maintenir ma certification, c’est qu’il y a toujours quelque chose de nouveau tous les cinq ans. Je me fixe toujours un objectif : Qu’est-ce que je veux accomplir cette fois-ci? Mon plus récent objectif, de 2013 à 2018, était d’en apprendre plus sur la neuro-oncologie. J’ai suivi un cours en soins palliatifs sur les tumeurs solides, qui peuvent propager la métastase au cerveau ou à la colonne vertébrale, et sur les soins liés à cette condition. On acquiert constamment des connaissances qu’on peut appliquer à tout domaine dans lequel on œuvre, parce qu’elles seront utiles en cours de route. Tous les cinq ans, je change les motifs de mon apprentissage. Peut-être que la prochaine fois je me pencherai sur les soins neuro-vasculaires ou sur quelque chose de différent.

En quoi la certification vous a-t-elle aidé dans votre carrière?

Elle m’a permis d’en apprendre plus sur les différents types de tumeurs cérébrales. Ces connaissances supplémentaires sont extrêmement utiles. Lorsque je soigne un patient souffrant d’un certain type de tumeur cérébrale, je peux mieux comprendre la condition parce que j’ai ces connaissances supplémentaires. La certification me permet d’adapter mon intervention infirmière selon ce que le traitement médical a révélé. Lorsque le patient revient avec les résultats de ses tests indiquant une tumeur maligne, ça m’aide à comprendre non seulement la pathologie, mais aussi le traitement à administrer et ce à quoi doivent s’attendre le patient et sa famille.

Quel serait votre conseil aux jeunes infirmières et infirmiers qui commencent dans la spécialité?

Si vous prévoyez obtenir votre certification de l’AIIC, vous devez le faire pour tout ce qu’elle recèle. J’ai commencé en soins actifs et je suis maintenant en réadaptation et en soins complexes. Ne vous soumettez pas à l’examen seulement parce que vous êtes dans votre zone de confort. Allez au-delà! Assurez-vous d’apprendre quelque chose de nouveau à chaque fois. Pour que la certification soit avantageuse pour vous et votre pratique, vous devez toujours faire des pieds et des mains pour apprendre des notions sur les différents traitements et les dernières connaissances sur les maladies. Ce que nous avions l’habitude de faire auparavant pourrait ne plus être pertinent, peut-être que nous y avons même mis fin. Les soins aux patients évoluent et permettent de changer la façon dont nous traitons les patients aux prises de ces maladies.

Qu’est-ce qui vous rend le plus fier du fait d’être certifiée?

Les gens me disent souvent que j’ai beaucoup de connaissances. Et je me demande alors comment j’ai bien pu acquérir ces connaissances. La certification de l’AIIC est la réponse. Elle me motive et me pousse constamment à viser de nouvelles connaissances. J’apprends et je cherche continuellement des moyens d’accumuler les 100 heures d’activités d’apprentissage continu.

Certifiée en soins infirmiers en néonatologie, en soins infirmiers en périnatalité et en soins infirmiers intensifs en pédiatrie

« Le moment de ma carrière qui m’a apporté la plus grande fierté est lorsque j’ai travaillé avec une famille et qu’un de ses membres a remarqué mes certifications de l’AIIC ».

La vidéo n’est disponible qu’en anglais seulement.

Certifiée en soins infirmiers en santé du travail

Pourquoi êtes-vous devenue certifiée il y a 25 ans?

J’estimais que la certification ferait mieux état de mon éducation supplémentaire et de mes aptitudes supérieures que le seul titre d’infirmière autorisée et un cours de certificat. Il s’agit d’une désignation qui indique mon savoir-faire dans mon domaine choisi.

En quoi la certification vous a-t-elle aidé dans votre carrière?

Certains employeurs exigeaient la certification. Pour d’autres, ils étaient convaincus par le fait d’engager quelqu’un qui avait l’expertise dans un domaine particulier, de façon à obtenir une employée exemplaire ayant une éducation supérieure, la compréhension, les connaissances et les aptitudes. Au fil du temps, de nombreuses personnes m’ont demandé mon aide parce qu’ils me perçoivent manifestement comme une experte dans le domaine.

En quoi la certification vous a-t-elle aidé dans votre pratique?

En raison des exigences d’apprentissage continu, j’ai participé à des séminaires et pris des cours qui m’ont permis de devenir une meilleure infirmière. Je peux fournir les derniers renseignements sur les préoccupations auxquelles font face mes clients, ainsi qu’un meilleur traitement et de meilleures options de counseling. Dans l’ensemble, ma certification a renforcé ma base de connaissances.

Avez-vous des messages à passer aux infirmières et infirmiers sur l’importance de la formation continue et la certification?

Pendant mes 30 années de carrière et plus en soins infirmiers en santé du travail, j’ai été témoin de nombreux changements dans les méthodes de traitement et les normes de pratique. Sans occasions d’apprentissage continu, je n’aurais pas été en mesure de suivre les changements, ni d’exceller dans mon milieu de travail. Je réalise aussi que j’ai rehaussé mon statut financier en raison de mon titre de certification.