Questions de préparation en ligne

Questions de préparation en ligne

Après avoir été jugé admissible à l’examen de certification, vous recevrez un courriel distinct vous donnant accès à un examen de préparation en ligne. Cet examen présente 100 questions relatives à votre spécialité et offre le même contexte d’examen informatisé utilisé par le centre d’examen Pearson VUE. Vous serez en mesure de revoir les questions autant de fois que vous le voudrez.

Exemples de 100 questions de préparation à l’examen de certification (pour cinq spécialités différentes)

La série complète de questions de préparation en ligne à la certification de l’AIIC est offerte uniquement aux infirmières et infirmiers autorisés qui sont admissibles à l’examen de certification de l’AIIC.

Gérontologie

Question: M. Scott, 76 ans, fait les cent pas dans le couloir et est si agité qu’il ne reste jamais assis assez longtemps pour terminer ses repas. L’infirmière en gérontologie assure à M. Scott un approvisionnement en aliments à grignoter et en boîtes de jus. Quel énoncé indiquerait que l’intervention a été efficace?

  • Réponse 1: Il fait moins les cent pas.
  • Réponse 2: Son poids reste stable.
  • Réponse 3: L’administration d’halopéridol est réduite.
  • Réponse 4: Les aliments à grignoter sont mangés.

Réponse 2: Son poids reste stable.

Rationale pour chacune des réponses:

  • Rationale 1: L’intervention ne porte pas sur la tendance à faire les cent pas.
  • Rationale 2: Faire les cent pas nécessite beaucoup d’énergie. Si de plus, le client ne s’alimente pas, la perte de poids devient une préoccupation. L’intervention doit donc veiller à assurer la stabilité du poids.
  • Rationale 3: Une réduction de l’halopéridol ne permettrait pas de maintenir le poids du client.
  • Rationale 4: N’importe qui aurait pu manger les aliments à grignoter. 

Référence: Touhy et Jett (2016), p. 401

Psychiatrie et santé mentale

Cas: Mme Jaeger, 28 ans, a été hospitalisée 17 fois dans des établissements de soins aigus à la suite de tentatives graves de surdosage et de comportement autodestructeur. Mme Jaeger arrive à son premier rendez-vous au programme communautaire pour clients externes. Elle a reçu six points de suture pour des blessures auto-infligées à l’avant-bras et elle porte un pansement de gaze.

Question: Aujourd’hui, en attendant son rendez-vous, Mme Jaeger s’inflige des coupures superficielles à l’avant-bras. La violence n’est pas permise dans le cadre du programme. Quelle devrait être la première intervention de l’infirmière en psychiatrie et santé mentale?

  • Réponse 1: Rappeler à Mme Jaeger l’entente qui est en place pour sa sécurité.
  • Réponse 2: Aider Mme Jaeger à déterminer les facteurs déclenchants qui entraînent des crises d’agressivité.
  • Réponse 3: Offrir de transférer les soins de Mme Jaeger à une autre thérapeute du programme.
  • Réponse 4: Envisager l’hospitalisation de Mme Jaeger à ce stade.

Réponse 1: Rappeler à Mme Jaeger l’entente qui est en place pour sa sécurité.

Rationale pour chacune des réponses:

  • Rationale 1: Une alliance de sécurité indique une entente volontaire de ne pas agir de façon destructrice et clarifie que cela entraînera des conséquences; l’intention est d’engager le moi-réalité de Mme Jaeger.
  • Rationale 2: Cela aide Mme Jaeger à acquérir de l’autocritique (insight) sur les comportements, mais peut s’accomplir lors des séances subséquentes. Mme Jaeger doit d’abord comprendre les conséquences de son comportement.
  • Rationale 3: Cela facilite le clivage et ce n’est pas thérapeutique.
  • Rationale 4: La majorité des clients ayant un trouble de la personnalité sont traités en milieu communautaire et ne nécessitent pas d’hospitalisation, sauf s’ils présentent un risque élevé de s’infliger des blessures.

Référence: Townsend (2012), p. 799-801

Soins d’urgence

Question: Mme Boyd, 77 ans, a reçu son congé de l’hôpital il y a une semaine après son troisième infarctus du myocarde. Elle arrive aujourd’hui en disant qu’elle ne dort pas, qu’elle éprouve un essoufflement à l’effort et que ses pieds enflent à la fin de la journée. Quel traitement serait probablement le plus efficace pour la prise en charge de l’insuffisance biventriculaire soupçonnée chez Mme Boyd?

  • Réponse 1: Un diurétique et un supplément potassique
  • Réponse 2: Un inotrope positif et un inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine
  • Réponse 3: Un inotrope positif et un vasoconstricteur
  • Réponse 4: Un diurétique et un bêtabloquant

Réponse 2: Un inotrope positif et un inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine

Rationale pour chacune des réponses:

  • Rationale 1: Ces médicaments traitent seulement l’œdème pulmonaire, qui est un symptôme de la défaillance de la pompe cardiaque.
  • Rationale 2: Cette combinaison de médicaments améliore l’efficacité de la pompe cardiaque et facilite la circulation sanguine dans les vaisseaux dilatés.
  • Rationale 3: Le vasoconstricteur entraverait le pompage cardiaque.
  • Rationale 4: Les diurétiques et les bêtabloquants peuvent être utilisés pour traiter l’insuffisance cardiaque, mais ils ne régleront pas la défaillance de la pompe cardiaque.

Référence: Schumacher et Cherneky (2010), p. 142-145

Néphrologie

Question: Quel est l’effet secondaire le plus courant de la prednisone (Deltasone)?

  • Réponse 1: Perte d’appétit
  • Réponse 2: Éruption cutanée
  • Réponse 3: Changements d’humeur
  • Réponse 4: Poussées de croissance accélérées

Réponse 3: Changements d’humeur

Rationale pour chacune des réponses:

  • Rationale 1 : La prednisone accroît l’appétit.
  • Rationale 2: La prednisone cause de l’acné.
  • Rationale 3: C’est un effet secondaire bien connu et fréquent chez les enfants.
  • Rationale 4: La prednisone supprime habituellement les poussées de croissance.

Référence: Association des pharmaciens du Canada (2014), p. 729-732

Santé communautaire

Question: Quel type d’immunité fait référence à la capacité d’une population de résister à une épidémie?

  • Réponse 1: Immunité active
  • Réponse 2: Immunité passive
  • Réponse 3: Immunité collective
  • Réponse 4: Immunité croisée

Réponse 3: Immunité collective

Rationale pour chacune des réponses:

  • Rationale 1: L’immunité active est une résistance à long terme et parfois tout au long de la vie, acquise soit naturellement ou artificiellement.
  • Rationale 2: L’immunité passive désigne la résistance à court terme, acquise soit naturellement ou artificiellement.
  • Rationale 3: L’immunité collective est la capacité d’une population à résister à une épidémie grâce à un programme de vaccination systématique ou à la suite d’une infection ou exposition massive à une maladie.
  • Rationale 4: L’immunité croisée désigne une situation dans laquelle l’immunité d’un client contre un agent procure aussi l’immunité contre un agent connexe.

Référence: Allender, Rector et Warner (2012), p. 180