Crise des opioïdes et COVID-19

Crise des opioïdes et COVID-19

La pandémie de COVID-19 a entraîné des conséquences imprévues pour les personnes qui utilisent des substances. Les restrictions de la santé publique, telles que la mise en place de la distanciation sociale ou physique, a créé des défis importants pour accéder aux services de réduction des méfaits et fournir ces services. La fermeture des frontières, pendant ce temps, a réduit l’approvisionnement en médicaments, ce qui a découlé en une intoxication accrue aux opioïdes accessibles.

Plus particulièrement, la crise des opioïdes a provoqué la déclaration de l’état d’urgence publique en Colombie-Britannique en raison de l’augmentation importante des décès causés par l’intoxication aux opioïdes; d’autres provinces, comme l’Ontario, signalent des taux de mortalité plus élevés depuis le début de la pandémie de COVID-19.

Les infirmières et infirmiers jouent un rôle clé dans la défense et la prestation de services de réduction des méfaits, tels que les trousses de naloxone, les sites de consommation supervisée et l’éducation en matière de santé publique. Le personnel infirmier doit être soutenu dans la poursuite de ces interventions critiques afin de prévenir la morbidité et la mortalité.

Les ressources suivantes fournissent les outils et l’information pouvant servir aux infirmières et infirmiers pour lutter contre la crise des opioïdes au sein de leur communauté :

Veuillez visiter la page Web sur la réduction des méfaits de l’AIIC pour en savoir plus sur nos efforts en matière d’approche et de représentation, y compris les énoncés de position, les rapports et les mémoires.